OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Big Brother > BB 160

BB 160

juin 2006

samedi 10 juin 2006, par OCL St Nazaire


Trop fade, la télé réalité ?

La vidéosurveillance est apparue en 1961 dans le métro de Londres. Aujourd’hui, les caméras filment en moyenne, chaque londonien, 300 fois par jour. Evidemment la police peut saisir à tout moment les images filmées par ce système, qu’il soit public ou privé. On estime aujourd’hui que la Grande Bretagne recèle 10% des caméras installées dans le monde. Les dispositifs s’améliorent en permanence, avec notamment l’arrivée de logiciels de lecture des mots sur les lèvres. A Londres une chaîne de télévision locale, Shoreditch TV propose une télé réalité d’un genre nouveau. Elle offre à tout citoyen de devenir un indicateur de police bénévole, et ce sans même quitter son fauteuil. Cette chaîne TV locale permet de scruter les moniteurs de 400 caméras de vidéosurveillance d’un quartier populaire de l’Est de la ville. Le but de la chaîne est de « placer chaque habitant en première ligne de la lutte contre la délinquance ». Son slogan : « Combattez le crime depuis votre canapé ! ». A l ‘écran, le passage d’une caméra à l’autre a lieu toutes les 30 secondes. Si le téléspectateur surprend une personne à l’image dont l’activité lui paraît suspecte, il peut accéder à un écran « galerie » qui comporte les noms et photos de personnes surveillées pour incivilité ou de la petite délinquance. Grâce au clavier d’ordinateur sans fil fourni avec l’abonnement, il peut alors envoyer directement et anonymement un e-mail de dénonciation à la police. « La police est très enthousiaste » dira l’un des directeurs de ce projet car « pour la première fois, les gens peuvent informer en direct les policiers sur les voitures abandonnées, le vandalisme, les comportements asociaux », en somme « tous les sujets qui comptent vraiment pour les habitants du quartier ». Mais, rassurons-nous, les téléspectateurs ne peuvent orienter les caméras ni zoomer et les images sont cryptées pour interdire leur enregistrement. La chaîne a proposé cette « télé réalité » à 20 000 foyers depuis le lundi 8 mai dans le cadre d’une offre spéciale d’accès au numérique. Pour 3,5 livres (5 euros) par semaine, vous pouvez « jouer » à dénoncer vos semblables, l’abonnement permet aussi de téléphoner moins cher et d’accéder à Internet. Shoreditch TV est gérée et animée par une association locale de rénovation urbaine. Elle est financée par le gouvernement et elle reçoit une subvention de l’Union Européenne.

Le recyclage des bombardiers d’eau.

Certaines personnes mobilisées contre les expulsions cherchaient en vain les vols charters ou vols réguliers concernant des expulsions programmées. Ces expulsions faisaient suites à des rafles ciblées sur une population et étaient confirmées par des centres de rétention. Certains suggéraient l’utilisation de vols militaires. En fait, il se confirme ( source le 13h de France Inter) que des ex-bombardiers d’eau ont été transformés en charters afin d’expulser par exemple, des centaines de roms vers la Roumanie. Les pompiers volants ne voulaient plus utiliser ces avions pour les incendies car trop risqués. Ils servent maintenant à éteindre des incendies migratoires…

Enfermez-le !

Le maire de Montfermeil (Seine Saint Denis), Xavier Lemoine (UMP) a pris le 7 avril un arrêté municipal délirant : jusqu’au 30 juin, de jour comme de nuit, les jeunes de 15 à 18 ans ont interdiction de circuler à plus de trois dans le centre ville sous peine d’une amende de 38 €. De plus, un autre arrêté interdisait aux adolescents de moins de 16 ans non accompagnés d’un majeur de circuler entre 20 heures et 5 heures du matin dans le centre ville. Ce maire a justifié ces mesures par une « augmentation de la délinquance ». Selon lui, les vols avec violence auraient augmenté de 600% et la délinquance générale de 90 % en janvier et février 2006 par rapport aux mêmes mois de 2005. Nous en déduisons que la police municipale créée voici un an par monsieur le Maire est d’une inefficacité dangereuse. En fait, sur le terrain, ces chiffres font rire tout le monde. Les jeunes de Montfermeil ont réagi, certains même violemment. Afin d’éteindre le feu, le tribunal administratif a suspendu ces deux arrêtés le vendredi 5 mai. A suivre, car il est certain que ce Lemoine va rebondir à l’approche des élections.

La lutte de l’Etat contre la précarité…

Si vous n’arrivez pas à payer vos factures EDF, sachez que, depuis un décret du 10 août 2005 passé inaperçu en cette période de vacances, votre maire et votre président du Conseil Général seront prévenus. En effet, les agences EDF doivent transmettre quasi-systématiquement et régulièrement (tous les 2 mois…) un listing de toutes les familles et personnes en retard de paiement à la Mairie et au Conseil Général dont vous dépendez. Un délai très court met en demeure ces « mauvais citoyens » soit de payer, soit de contacter les services sociaux qui seront déjà au courant de votre situation, soit d’être coupé. C’est pour votre bien puisqu’ainsi les services sociaux reliés à ces institutions pourront intervenir afin, paraît-il d’éviter les coupures.
L’application sur le terrain de ce décret se met lentement en place. Parallèlement, EDF ferment des caisses de proximité ; de ce fait les personnes qui n’habitent pas dans les villes ne peuvent plus régler leurs factures directement auprès des agences, ni convenir d’échéancier ! Les travailleurs sociaux sont alors transformés en agent de recouvrement d’EDF. Ils sont débordés et en plus du fichage quasi-systématique, étant donné les délais très courts et le labyrinthe administratif, vous risquez plus facilement qu’avant d’être coupé. Dans le département des Yvelines (78) où ce décret se met en place depuis mars 2006, les professionnels du Conseil Général commencent à se mobiliser.

Prison ferme pour avoir hébergé deux amis sans papiers

Un menuisier tunisien vient d’écoper de 4 mois de prison ferme pour avoir hébergé deux amis d’enfance, natifs du même village que lui, qui se trouvent être en situation irrégulière. C’est le tribunal correctionnel de Nice qui a prononcé cette sentence le 16 mai 2006.

Mort mystérieuse en prison comme tant d’autres.

En pleines émeutes urbaines, le 9 novembre 2005, avec un copain, Eric Blaise, 28 ans, s’était amusé, dans une rue déserte le long d’un canal, à tirer au pistolet à billes sur des canettes alignées. Ce n’était pas le moment. Ils sont jugés en comparution immédiate au tribunal de Bobigny. A cause d’une précédente conduite en état alcoolique, Eric est condamné à 4 mois de prison dont deux ferme. Il arrive à Fleury-Mérogis le samedi 12 novembre à 0h30. Eric est découvert mort, à 6h55, le 13 novembre au mitard. Ses parents ont contacté une avocate, le journal des taulards « l’Envolée » et porté plainte. Une information judiciaire est ouverte. Dans les statistiques de l’administration pénitentiaire, les morts figurent au chapitre « sorties de prison » avec les fugues, évasions et extraditions. Les derniers chiffres, qui datent de 2003, font état de 250 morts, dont 120 suicides. A signaler que de plus en plus de familles ou proches demandent des comptes à l’Etat.

3000 € d’amende !

Le 23 mai, l’animatrice du site Internet « Vive les mutins » a été condamnée à 3000 € d’amende pour avoir trouvé « beau une prison qui brûle » et d’avoir trouvé que c’est « mieux que des détenus à genoux » !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette