OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Campagne pour la libération des travailleurs emprisonnés en Iran

Campagne pour la libération des travailleurs emprisonnés en Iran

dimanche 11 juillet 2010

En Iran, des travailleurs sont régulièrement arrêtés pour s’être mis en grève, pour avoir construit un syndicat ou pour avoir célébré le Premier Mai. C’est ce qui est arrivé aux travailleurs des bus de Téhéran : plus de 700 d’entre eux ont été arrêtés lorsqu’ils se sont mis en grève en 2006. Certains de leurs dirigeants, comme Mansoor Osanloo, sont toujours en prison, et d’autres ont été licenciés.

C’est arrivé aux travailleurs de la canne à sucre lorsqu’ils ont organisé des protestations pour le paiement de leurs salaires impayés et qu’ils ont constitué un syndicat. Leurs dirigeants ont passé des mois en prison et sont harcelés quotidiennement avec des convocations au tribunal et de fortes cautions. Certains ont aussi perdu leurs emplois. Des enseignants qui se sont mis en grève et ont tenu des rassemblements pour leurs salaires et leurs conditions de travail ont aussi été jetés en prison. Année après année, des centaines de travailleurs ont connu la même chose pour avoir exercé leur droit fondamental à s’organiser librement, à faire grève et à se rassembler.

Les arrestations et détentions arbitraires, les longues peines de prison, les interrogatoires violents, les coups et même l’utilisation du fouet pour dégrader et briser, le refus de soin médicaux aux prisonniers malades, le harcèlement permanent par des convocations au tribunal, les fortes cautions et les menaces quotidiennes à l’encontre d’ouvriers et de leurs familles, et l’arme ultime de couper aux travailleurs leur moyen de subvenir à leurs besoin en les licenciant, constituent un régime brutal de persécution systématique des militants ouvriers en Iran.

En mai cette année, le régime a ajouté à sa liste de 31 ans de violations horribles des droits humains l’exécution du célèbre enseignant et militant ouvrier Farzad Kamangar avec quatre autres prisonniers politiques. Les syndicats du monde et les organisations pour les droits humains avaient mené depuis des années des campagnes pour la libération de Farzad et ont avec véhémence condamné ces meurtres ignobles.

Nous, groupe de militants ouvriers et organisateurs de campagnes d’Iran et du monde entier, avons mis en place cette campagne pour mettre en lumière la situation des travailleurs actuellement emprisonnés ou sous la menace d’une arrestation ou d’emprisonnement. Le but de la campagne est la libération immédiate et inconditionnelle de tous les militants ouvriers actuellement en prison. Certains d’entre nous sont d’anciens militants de syndicats particulièrement réprimés par le régime en Iran qui continuons la lutte en exil par cette campagne et d’autres campagnes.

Notre revendication est claire : il faut mettre fin à la terreur et à la violence contre les travailleurs en Iran ! Les travailleurs d’Iran doivent pouvoir exercer librement leur droit fondamental à constituer leurs propres organisations, à se rencontrer, à se rassembler et à protester comme ils le souhaitent, à faire grève, à organiser et à participer à des manifestations, etc. sans avoir peur d’être arrêtés et jetés en prison. Tous les travailleurs emprisonnés doivent immédiatement et inconditionnellement être libérés !

Les noms suivants sont ceux de travailleurs dont on sait actuellement qu’ils sont emprisonnés dans différentes prisons et centres de détention en Iran. La véritable liste est bien plus longue. Le lieu de détention de certains reste inconnu (cette liste sera régulièrement mis à jour sur nos blogs).

Du Syndicat des Travailleurs de la Compagnie de Bus Unité (Vahed) de Téhéran et Banlieue :

Mansoor Osanloo (Président)
Ebrahim Madadi (Vice-Président)
Saeed Torabian (Porte-parole)
Reza Shahabi (Trésorier)

De l’Association des Enseignants Iraniens :

Ghorban Ahmadi
Ali Akbar Baghani
Hossein Bastani Nejad
Mahmoud Beheshti Langroodi
Rasoul Bodaghi
Mohammad Davari
Alireza Hashemi (Secrétaire Général)
Seyyed Hashem Khastar
Abdollah Momeni

* Abdolreza Ghanbari , lui aussi enseignant, a été arrêté lors des manifestations anti-gouvernementale de masse du 27 décembre 2009. Il a été condamné à mort.

Autres militants ouvriers emprisonnés  :

Behnam Ebrahim-zadeh
Mehdi Farrahi Shandiz

Nous appelons tous les syndicats et associations des droits humains de part le monde et tous les individus et organisations concernées par les horribles violations des droits humains en Iran à soutenir et à signer pour rejoindre cette campagne.

Coordinateurs de la campagne :
Shahla Daneshfar
Shahla_Daneshfar[A]yahoo.com
Bahram Soroush
Bahram.Soroush[A]gmail.com

Voir en ligne : contact en français


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette