OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Actualités > Nouveau blocage de la zone portuaire de Boulogne-sur-mer.

Nouveau blocage de la zone portuaire de Boulogne-sur-mer.

dimanche 31 octobre 2010, par OCLibertaire

Jeudi 28 octobre a eu lieu pour la troisième fois en un mois le blocage de la zone industrielle de marée de Boulogne-sur-mer ainsi que celui de l’accès à la ville par le port. Première zone de production de produits de la mer au sein de l’UE - 5 000 emplois pour près de 400 000 tonnes de poissons travaillées à l’année - ce site est aux mains d’un petit patronat local et familial arrogant aux pratiques anti-ouvrières notoires.

Cette action s’est déroulée en marge du programme de l’intersyndicale qui misait avant tout sur la réussite de la traditionnelle manifestation en centre ville.

A quatre heures du matin s’étaient donnés rendez-vous essentiellement les travailleurs de l’entreprise Continentale-Nutrition - "cfdt canal historique", des membres de Solidaires, des non syndiqués, des étudiants et les deux groupes de personnes qui gravitent autour du NPA et des libertaires : entre deux et trois cents personnes selon les heures, tout ce petit monde collaborant joyeusement et efficacement.

Le blocage fut total aux six ronds points de la zone survolée par un hélicoptère de la gendarmerie. Les pontons du port de plaisance servirent pour l’occasion à bloquer l’accès principal au centre ville.

De 5 à 8 heures du matin, une coupure de l’alimentation électrique stoppa net la production dans l’ensemble des usines. Une fois encore les ouvriers de certaines boîtes sont venus discuter ou participer au blocage, déchargeant les remorques de pneus, se regroupant autour d’un axe, mettant du matériel à disposition ; des habitudes commencent à s’installer...

Ambiance un peu étrange d’un ciel couvert par les fumées de pneus en feu au milieu d’un centre industriel à l’arrêt complet. Arrivés sur place, les CRS ont ouvert une déviation vers la périphérie de l’agglomération que des petits groupes ont progressivement tenté de bloquer en remontant sur la ville d’à côté. Un camionneur accepta à la demande de vider sa remorque de gravas au milieu de la chaussée.

Charge, replis, face à face mais entre temps un autre axe ayant été débloqué les camions quittèrent la gare de marée vers 14 heures. La perte financière s’annonce importante pour les patrons : le syndicat des mareyeurs dénonce dans la presse une action terroriste et a depuis déposé une plainte contre X.

A suivre.

Boulogne-sur-mer le 31/10/10


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette