OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Régimes spéciaux de retraites : travailler moins longtemps, mais en gagnant (...)

Régimes spéciaux de retraites : travailler moins longtemps, mais en gagnant moins

mardi 25 septembre 2007, par Administrateur OCL Web

Tract Sud Rail, Union Syndicale Solidaires

Les cheminots paient plus de 42% de cotisations sociales !

Dans le privé, les salariés cotisent entre 25,87 à 28,63% (suivant le niveau de la complémentaire).

La SNCF cotise 42,30% :

  • 30,34% pour assurer la retraite des cheminots aux conditions du privé. Ce taux bien précis et incontestable est établi après des calculs compliqués effectués par la SNCF et le gouvernement. Il est fixé par décret. Cette cotisation permet de prendre en charge les retraités cheminots aux mêmes conditions que les salariés du privé.
  • 11,96% pour payer les départs avant 60 ans. Evidemment la direction regarde sa masse salariale et reprend d’une main ce qu’elle donne de l’autre. Cette surcotisation se voit dans le salaire du cheminot qui, à qualification égale, gagnerait plus dans le privé.

Le cheminot travaille moins en partant en retraite plus tôt, mais paie cet avantage en gagnant moins. Le salarié d’un régime spécial se trouve dans la même situation… tout comme un salarié du privé qui part aussi plus tôt en versant une cotisation supplémentaire, inscrite dans la convention collective (services de l’automobile, commerce de gros des papiers-cartons, personnel au sol du transport aérien…).

Les retraités cheminots touchent une pension plus faible !

La pension du salarié du privé se calcule sur 100% du salaire.Celle du cheminot seulement sur 88% car la SNCF ne prend pas en compte la totalité de la prime de fin d’année et certaines primes permanentes faisant partie du salaire.

En moyenne, un cheminot ne cotise que 33 ans et 3 mois. À la SNCF, le nombre d’années travaillées correspond à la réalité, elle n’ajoute pas, par exemple comme dans le privé, 2 ans par enfant élevé.

Sa pension s’élève donc, en moyenne, à 58% de son salaire. Et la pension de reversion à la moitié, moins de 30% du salaire ! Un retraité sur 14 touche le minimum de pension, 985 € net par mois, du fait de la faiblesse des pensions des cheminots.

Le rapport du très officiel Conseil d’Orientation des Retraites constate que le salarié du privé part, en moyenne, avec 84% de son salaire, et le fonctionnaire avec 77%. Le cheminot part plus tôt, mais en touchant une pension plus faible.

Le cheminot travaille moins en partant plus tôt, mais en gagnant moins toute sa vie, pendant sa période d’activité et pendant sa retraite.

Alors pourquoi tant de hargne contre le cheminot ? Parce qu’il a osé contester, par des grèves dures et solidaires, les remises en cause précédentes de la retraite. Parce que l’existence du départ avant 60 ans ne permet pas de poursuivre l’offensive pour un âge théorique de retraite à 61 ans, 62, 63…

Un salarié du privé subit la préretraite ou le chômage à partir de 58 ans… et ne peut cotiser en moyenne que 37 ans pour sa retraite. Plus de la moitié (60%) ne travaille plus à l’âge officiel de prendre la retraite. Il ne sert à rien de repousser sans cesse l’âge théorique de départ, dont la seule conséquence se résume à la baisse de la pension.

Depuis 40 ans, l’équilibre des retraites se réalise en y consacrant chaque année une petite partie de l’augmentation des richesses (+0,5% du PIB). Il suffit de poursuivre le même effort pendant les années prochaines… jusqu’à la « disparition » (malheureusement pour elle) de la génération du papy boom.

Documents joints

  • Tract (PDF - 101.1 ko)

8 Messages de forum

  • bonjour, il est vrai que le calcul de retraite du prive se fait sur 100 pour cent de son salaire,mais precisons que c’est la moyenne des 25 meilleures annees,et de plus au maximum a 50 pour cent du plafond. a titre d’exemple du prive,42 ans de travail salaire de depart 2500 euros la retraite de secu se monte a 1070 euros on echange ? avec depart a 60 ans bien sur !!!
  • Régimes spéciaux de retraites : travailler moins longtemps, mais en gagnant moins

    17 novembre 2007 19:27, par Une personne de la vraie vie
    Il est inadmissible d’entendre de telles plaintes : " on va devoir travailler plus longtemps", "on ne gagne pas assez", "A 50 ans, avec les horaires qu’on fait, on n’en peut plus",.... Il faudrait regarder ce qu’il se passe dans le monde réel : Les gens travaillent dur (souvent physiquement), en poste (les 2 ou 3 x 8 tous les jours de l’année) pour un salaire équivalent au SMIC (rarement plus). Et ça ils doivent le faire jusqu’à 60 ans. Il serait vraiment temps d’arrêter de revendiquer pour des privilèges qui n’ont même pas lieu d’exister (il me semblait que l’abolition des privilèges datait de 1789). Au fait : Pour travailler moins longtemps, il faudrait déjà commencer par TRAVAILLER.
    • J’ai travaillé dans le privé et dans le public. Je suis au chômage et dans la précarité. La retraite, en tant que "jeune", je n’en verrai pas la couleur. Mais, je peux dire une chose : les privilégiés c’est les bourgeois et les patrons. Les amis des patrons glorifient le privé, l’exploitation et les contrats poubelles (CDD, mi-temps, etc.). Des contrats que je connais bien, comme beaucoup de travailleurs (travailleuses) et de chômeurs...Donc, le travail dans le privé payé une misère, sans pouvoir lutter, non merci ! Si des gens du public, ou du privé, luttent...et bien tant mieux ! Je ne suis pas là pour regarder le fond de leurs slips et culottes... Pour moi, on peut avoir des opinions, vociférer sur internet et jouer les "trolls", mais comme me le disait un ancien : "dans une grève, il y a trois types de personnes, le gréviste, le flic et le jaune..." J’ai rien, je suis un mauvais travailleur et j’ai choisi mon camp.

      A+ dans une prochaine manifestation de jeunes et de vieux fainéants...comme moi. "les ouvriers se tuent à la tâche, les patrons et les poulets fermiers à la hache"

  • 1058 euros par mois pour un menage (2 personnes 1 salaire) la femme du cheminot ne trouve pas toujours de travail a cause des demenagements permanents pour le travail. 1loyer Hlm a payer eau gaz ....ect.... ect....Le privé veut changer ?....
    • je trouve qu il y a comme d habitude des privileges que nous n’avons pas dans le prive et de plus ceux qui sont en poste des 3/8 on ne propose rien pour les metiers penibles du privé on n en fait pas cas evidemment toujours pour les fonctionnaires on ne leur enleve aucun privilege comme ceux qui travaillent dans les ministeres et que l on supprime des postes et on dit au personnel ne vous inquietez pas restez chez vous vous serez payé comme si vous travaillé et cela je l ai vu de mes propres yeux les personnes recevoir leur salaire tous les mois et celles ci restent bien au chaud chez elle C EST UNE HONTE NOUS LE PRIVE N OSONS NOUS METRE EN GREVE CAR CELA SERAIT DEFALQUEE SUR NOTRE PAIE ET NOUS N AVONS PAS DES SALAIRES DES FONCTIONNAIRES AVEC DES PRIMES A NE PLUS EN FINIR ASSEZ D TOUTE CETTE MAGOUILLE IL FAUT QUE CELA SOIT PAREIL POUR TOUT LE MONDE
      • Je suis d’accord avec toi ! Les ministres, les députés, les sénateurs, les patrons, les bureaucrates et les bourgeois : "au pain sec et à l’eau". Par chez moi, les "séquestrations amicales", dans le secteur privé, se multiplient et permettent de faire comprendre de manière directe, au patron et au contre-maître, le sens "philosophique" et "pratique" de la lutte des classes. Une bonne discussion le soir entre amis, permet souvent de résoudre bien des malentendus sur le salaire et les retraites... D’ailleurs, les travailleurs grecs ont trouvé des solutions "originales" contre la crise et le rallongement de l’âge de la retraite : grève générale, insurrection et discussions "amicales" avec les parlementaires ou avec les autorités publics (au café, au restaurant, au théâtre, à la sortie de l’école, à leurs domiciles, etc.).
      • il est vrai que c’est une honte et je ne pense pas que se soit les fonctionnaires concernés qui soient demandeur de se genre de pratique^^ Par contre trouve tu que se soit une honte lorsqu’un chomeur qui ne cotise pas aux caisses mais valide son nombre d’annuité en restant bien au chaud^^ Il ne s’agit pas d’opposer des systemes mais une question me vient à l’esprit.

        tous les salariés du privé touche t’il le meme salaire pour un travail équivalent ? La réponse est non. Par conséquent quelle est l’égalité de tous les salariés du privés ? Le fait de toucher plus permet a un salarié du privé de toucher plus à sa retraite ?

        D’ou vient le problème lorsque des catégories professionnelles cotises 12% de plus que les autres finance eux memes les 5ans de cotisations.

        Si la soupe est bonne pourquoi ne pas intégrer ses métiers ?

        Pour tout dire j’aimerai qu’on remette tout a plat je suis cheminot et ainsi qu’on prenne en compte mes 7années de cotisations dans le privé qui ne sont pas pris en compte pour ma pension. Si on veut réformer mon départ en retraite j aimerai qu’on me reverse mes 12% depuis 10ans.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette