OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Iran : les mobilisations du 9 juillet

Iran : les mobilisations du 9 juillet

vendredi 10 juillet 2009

les mollahs de plus en plus dépassées par l’opiniâtreté de la résistance

  • A Téhéran : Des rassemblements et des manifestations dans de nombreux quartiers comme Place Enghelab, devant l’ambassade de Chine, Place Vanak,devant l’Université, etc… A 17 heures (heure locale), des milliers de personnes avancent vers la rue Valieasr pour soutenir les prisonniers politiques et chantent “les prisonniers politiques doivent être libérés”, où des affrontements ont ensuite lieu avec les forces répressives. Même chose Place Enghelab, Place Vanak, devant l’université et ailleurs. Des gaz lacrymogènes sont tirées, les bassidjis frappent les manifestants, et on compte plusieurs arrestations.

Des affrontements ont aussi eut lieu près de la prison d’Evin. Parmi les slogans lors des nombreuses manifestations qui ont eut dans de nombreux quartiers de Téhéran (le plus souvent plusieurs milliers de manifestants à chaque fois), on peut noter “mort au dictateur”, “n’ayez pas peur, nous sommes ensemble”, “Shah, sultan, docteurs, votre temps est fini” (docteur est une référence aux ayatollahs), etc. A plusieurs endroits on rapporte aussi des coups de feu contre les manifestants. Des manifestations et des affrontements continuaient après 20 heures. De nombreux marchés de Téhéran était fermés pour cause de grève aujourd’hui.

  • Chiraz : Affrontements entre les manifestants et les bassidji.
  • Isfahan : Malgré la très forte présence policière dans les rues, la manifestation va du pont Khaju à Siosepol (près de deux kilomètres).
  • Grandes manifestations aussi à Tabriz et à Mashhad.
  • Malgré son déploiement massif de forces, le régime des mollahs est incapable de maitriser les manifestations en Iran et de refroidir la colère du peuple. Les jeunes sont remontés et se battent comme des lions. Les miliciens reçoivent des raclées aussi historiques que salutaires. Cela va influer sur la baisse du moral dans les troupes du régime. Les communications ne sont pas toutes coupées. Les appels affluent sur la chaine TV satelitte Sima Azadi. Malgré tout les Iraniens résistent. C’est une journée noire pour les mollahs, sanglante mais victorieuse pour les Iraniens.

les Téhéranais résistent et se battent contre les pasdarans

à 17h45 heure locale, à Téhéran, dans les rues Amir Abad Chomali, le boulevard Kechavarz, en face de l’université et autour, les gens étaient rassemblés et se battaient contre les agents. Des milliers de gens se trouvaient dans ces rues et veulent à tout prix rejoindre le cœur de la manifestation sur la place Enghelab. Les agents lancent des charges violentes, mais les jeunes répliquent et ne s’en laissent pas compter. Les jeunes ne reculent pas, par groupes ils attaquent et se retirent pour mieux frapper ailleurs, ce qui désarçonne les forces répressives.

Dans la rue Jamalzadeh, des miliciens ont lynché un jeune qui avait crié « Allah o Akbar ». Ils s’y sont mis à plusieurs. Le jeune était sang. Le témoignage vient d’une Téhéranaise qui a réussi à appeler de la capitale pendant une minute environ sur la chaine satellite Sima Azadi.

Toutes les communications ne sont pas coupées et des Téhéranais appellent depuis la capitale sur la chaine TV de la résistance. Ils parlent de centaines de milliers de manifestants.

Affrontements et manifestations à Téhéran et en province

A Téhéran, boulevard Kechavarz, rue Amir Abad nord, rue Enghelab, la population s’est rassemblée, les forces de sécurité charge la foule à coups de crosse de fusils et de gaz lacrymogène. Des milliers de manifestants sont arrivés devant l’université et crient « N’ayez pas peur, n’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble ». Les forces de sécurité les chargent. Rue Karegar Chomali les manifestants parlent de tuerie et d’une nuée épaisse de lacrymogène, c’est le chaos.

Iran : Affrontements à Chiraz

Iran Manif - A Chiraz dans le secteur Dar-Vazeh-Ghoran, des affrontements ont éclaté entre manifestants et forces de sécurité. Ils se proursuivent à l’heure où est rédigée cette information. D’autres villes de provinces sont en ébullition. Le cri de "Mort au Dictateur" résonnent dans tout l’Iran en cette journée anniversaire marquant le soulèvement étudiant du 9 juillet 1999.

Iran : Affrontements signalés à Téhéran

A Téhéran, des milliers de personnes par groupes disséminés et des centaines par groupes plus importants à intervalles raporochés avancent dans la rue Enghelab malgré un dispositif massif de répression. Les agents ont commencé à charger les groupes. les manifestants crient "Mort au Dictateur". Les gardiens de la révolution ont renmplacé les agents de sécurité.

Iran : 2000 à 3000 manifestants en marche de l’université à la place Azadi

Devant l’université de Téhéran 2000 à 3000 personnes se sont mises en marche vers la place Azadi de Téhéran.

Sources, traductions et infos d’apres revolutionary road, et wup iran

Photos des manifestations du 9 juillet à Téhéran a voir sur revolutiary road et le blog de wup iran

info en français sur communisme ouvrier.info

http://worker-communistpartyofiran....

Voir en ligne : source (anglais)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette