OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Soulèvement et grève générale dans une ville au sud de l’Iran

Soulèvement et grève générale dans une ville au sud de l’Iran

mercredi 10 février 2010

A quelques jours de l’anniversaire de la révolution islamique de 1979 - dont la célébration promet d’être chaude - la ville de Lâr, dans la province de Fârs, au sud de l’Iran, est (a été ?) paralysée depuis une dizaine de jours par une grève générale. Au cours de la semaine dernière, les habitants s’en sont pris à un poste de police, à des bâtiments publics, à des établissements bancaires, et ont affronté les flics. L’article qui suit est tiré du blog iranenlutte.wordpress.com , qui reprend lui-même celui de mediarabe.info qui tire ses informations de elaph.com, un site phare de l’information sur le monde arabe créé par un homme d’affaire saoudien. Les modérateurs comprendront certainement l’intérêt de valider un article issu de la presse marchande dans une situation où les sources manquent cruellement.

Iran : une "intifada" dans le sud du pays ?

Le site « Elaph.com » croit savoir qu’une véritable intifada populaire a éclaté avant l’heure, dans le sud de l’Iran. Selon des sources de l’opposition citées par « Elaph.com », les manifestations de l’opposition étaient attendues jeudi 11 février, à l’occasion du 31ème anniversaire de la Révolution de l’ayatollah Khomeiny. Mais une intifada a débuté de façon prématurée à Lâr, dans la province de Fârs, dans le sud (500.000 habitants). Depuis plusieurs jours, les habitants se sont révoltés contre le régime, incendiant des permanences des forces de l’ordre, des bâtiments administratifs et de agences bancaires. Les milices du régime (Bassidj) et les Gardiens de la révolution peinent à contenir la révolte. Les manifestations contre le régime débordent les forces répressives qui n’ont pas hésité à utiliser les armes, tirant à balles réelles sur des manifestants appelant à la démission des responsables du régime. La même source ajoute que durant les nuits de jeudi et vendredi derniers, les forces du régime ont attaqué les citoyens révoltés à l’arme automatique, faisant une quarantaine de blessés parmi les manifestants, admis à l’hôpital Al-Imam Al-Ridha (le seul de la ville).

Cette intifada spontanée est alimentée, selon cette source, par la colère de la population contre la corruption des responsables locaux et leurs tentatives de mettre la main sur des biens publics prétextant un nouveau découpage administratif. Les habitants ont alors attaqué une position de police, des bâtiments publiques, ainsi que des agences bancaires, avant que les choses ne dégénèrent en réaction à la violente répression qui s’est abattue sur les citoyens. Les autorités ont décrété l’état d’urgence dans la ville qui est paralysée par une grève générale. Pour éviter que ces événements ne se généralisent, les autorités ont imposé un blocus territorial et médiatique sur cette intifada. Plus de 130 personnes ont été arrêtées, dont 16 ont été transférées à Shirâz. Le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur place pour ramener le calme, alors que près de 1000éléments des forces spéciales ont été dépêchés sur place, munis de matraques et de bombes lacrymogène. Des camions lanceurs d’eau ont également été positionnés dans la ville. Les manifestations se poursuivent notamment pour réclamer la libération des détenus, bravant la répression des autorités.

http://www.elaph.com/Web/news/2010/...

http://mediarabe.info/spip.php?breve2407

Lien vers iranfocus.com qui relate aussi les événements : http://www.iranfocus.com/fr/iran-ge...

Voir en ligne : iran en lutte


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette