OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > [Val Susa] Le 11 avril - Appel du mouvement NoTav

[Val Susa] Le 11 avril - Appel du mouvement NoTav

dimanche 1er avril 2012

Cet appel s’adresse à tous les hommes et les femmes qui, au cours de ces longs mois d’occupation militaire, dans ces mois de lutte et de résistance NoTav, se sont rangés à nos côtés dans toute l’Italie.

Merci à vous : il était clair pour ceux qui ont le cœur et l’intelligence que la lutte des NoTav de ce coin du Piémont est la lutte de tous ceux qui bataillent contre le gaspillage de l’argent public à des fins très privées, contre la dévastation de la terre, contre la transformation définitive de nos vies et de nos relations sociales en marchandises.

Défendre sa propre terre et sa propre vie, c’est défendre notre avenir et celui de tous. L’avenir des jeunes condamnés à la précarité à vie, des anciens qui se voient refuser une vieillesse digne, de tous ceux qui pensent que le bien commun n’est pas le profit de quelques-uns, mais une meilleure qualité de vie pour chaque homme, femme, garçon et fille. Ici et partout.

Dans chaque hôpital qui ferme, dans chaque école qui part en morceaux, dans chaque petite station abandonnée, dans chaque famille qui perd sa maison, dans chaque usine où Monti donne aux patrons la liberté de licencier ceux qui luttent, se trouvent nos raisons de lutter.

Après la terrible journée du 27 février, lorsque l’un d’entre nous a failli mourir pour avoir tenté d’entraver l’élargissement du fortin de la Maddalena, la multiplication des manifestations, des blocages de routes, d’autoroutes, de ports et de chemins de fer, dans des dizaines et des dizaines de petites et grandes villes italiennes, nous a donné la force de notre résistance sur l’autoroute. A cette occasion, nous avons réalisé que, malgré les milliers d’hommes en armes, le gouvernement et tous les partis « SiTav » [ProTav] étaient en difficulté. Des brèches se sont ouvertes dans la propagande de la criminalisation, des possibilités de lutte, partout et accessibles à tous, se sont ouvertes.

Le 27 février, ils ne se sont pas contentés de mettre en péril la vie de l’un d’entre nous, ils ont occupé un autre morceau de terre, ils l’ont clôturé, avec leurs réseaux de toiles et de fil de fer barbelé.

Le mercredi 11 avril prochain, ils veulent que l’occupation devienne légale. Ce jour-là, ils ont appelé les propriétaires pour la procédure d’occupation « temporaire » des terrains. Ils ne pourront pénétrer dans le fortin fortifié comme pour la guerre seulement l’un après l’autre : si quelqu’un ne se présente pas, de toute façon, la procédure se poursuivra. L’important est de donner un vernis de légalité à l’imposition violente d’un grand ouvrage inutile. Á partir de cette date, les entreprises pourront vraiment commencer le travail.

Les NoTav, cette fois encore, seront là. Nous serons là et nous serons partout où il sera possible de bloquer la machine de l’occupation militaire.

Nous lançons un appel pour que cette journée-là et toute la semaine suivante, que nous avons promu comme semaine de lutte populaire NoTav, vous nous apportiez votre soutien. Nous avons besoin que le réseau de solidarité spontanée qui nous a soutenu en février, devienne encore plus dense et plus fort.

Nous ne vous demandons pas de venir ici, même si vous êtes tous les bienvenus comme toujours, nous vous demandons de porter la lutte dans vos villes et vos régions.

Nous vous demandons de répandre la résistance.

Le Mouvement NoTav

(le 29 mars 2012)

http://www.notav.info/

[ Traduction : OCLibertaire ]


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette