OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 7. Textes > Textes OCL > après le rassemblement de ce we, la cascade des procès

notre-dame-des-landes

après le rassemblement de ce we, la cascade des procès

épisode 1 procès lundi 7 (à suivre sur ce site)

lundi 7 juillet 2014, par admi2


DU RIFIFI À NANTES POUR LE PROCÈS D’UN ANTI AÉROPORT

Aujourd’hui lundi, après le rassemblement des 5,6 juillet à NDDL contre le projet d’aéroport, un rassemblement devant le tribunal a été mouvementé. Deux à trois cents personnes s’étaient regroupées dans la salle des pas perdus et sur le parvis pour dénoncer le procès d’un opposant, en détention provisoire depuis trois semaines, pour des accusations lourdes comme attroupement de bande armée, violence sur agent lors du 22 février, etc.

Comme la salle d’audience était pleine, l’ambiance est montée avec chansons et tambourinage sur les murs de la salle des pas perdus ; en réaction l’entrée du palais de justice fut close. Finalement une issue de secours a été ouverte malgré les vigiles et les manifestants extérieurs ont continué d’entrer. Les flics venant s’interposer, quelques ustensiles comme casques et boucliers furent subtilisés à leurs propriétaires légaux ; les premiers leur furent renvoyés rapidement par la voie des airs, mais les seconds préférèrent prendre le large dans la Loire. Le rassemblement, après quelques gazages, se regroupa alors à l’extérieur. Le juge condamne le camarade à quatre mois fermes avec mandat de dépôt, sans toutefois retenir les deux plus gros chefs d’inculpation, faute de preuves, mais pour refus de signalétique (empreintes, ADN), et un obscur vol de livre chez Leclerc.

La majorité du rassemblement se déplaça vers la sortie des fourgons cellulaires, pour bloquer le convoi. Bousculades, coups de tonfa, gaz .. Finalement tout le palais de justice était cerné, et la seule issue pour tout le rassemblement était une passerelle sur la Loire. Les personnes sont parties en ordre dispersées, et la BAC en a profité pour arrêter quelqu’un. Il y a donc un rassemblement devant Waldeck, le comico, pour la faire sortir des griffes des flics.

Nantes lundi 7/7, 18H54.

1 Message

  • Un camarade en garde à vue

    7 juillet 2014 21:47
    Le copain arrêté a été mis en garde à vue, pour "menaces de mort" ! Pendant le rassemblement prés du tribunal, il passe devant un flic gradé qui enfile un gilet pare-balle. Il lui balance une vanne sur le fait de se faire tirer dessus, le flic répond, ça glisse... Pas du tout ! Le mec le guette lors de la dissolution, le suit, et le chope à la sortie d’un square où nous nous étions tous réunis. Direction, le comico ! La police nantaise voudrait elle laver l’"affront"qu’elle a subi aujourd’hui, face à des manifestants déterminés ? La suite trés bientôt.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette