OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Liberté pour Marina Petrella, non aux extraditions !

Liberté pour Marina Petrella, non aux extraditions !

mardi 25 septembre 2007, par Administrateur OCL Web


Notre amie Marina Petrella a été arretée mardi 21 août 2007 alors qu’elle se rendait à une convocation pour une banale question de carte grise. Incarcérée depuis à la prison de Fresnes, elle est sous le coup d’une procédure d’extradition à la demande du gouvernement italien et sa demande de mise en liberté provisoire vient d’etre rejetée.
Qui est Marina ?
Marina Petrella est une réfugiée italienne. Agée de 53 ans, elle vit en France depuis 1993 et est titulaire depuis 1998 d’une carte de séjour de dix ans. Au cours de toutes ces années, elle s’est investie dans son métier d’assistante sociale auprès de plusieurs mairies et associations de la région parisienne. Elle a construit ici avec sa fille ainée et son nouveau compagnon une vie de famille et a une seconde fille de 10 ans. Il y a trente ans, en Italie, elle a été de ces dizaines de milliers de jeunes militants dont la révolte contre l’Etat et le capital a été jusqu’aux armes. Poursuivis par une justice d’exception (60 000 procès, 6000 prisonniers politiques), parfois après des années de prison (Marina a passé 8 ans en détention préventive), plusieurs centaines d’entre eux se sont réfugiés en France où le Président de la République affirmait le « refus de toute extradition politique ».
Alors que l’Etat italien s’est enferré dans le refus d’une amnistie pour les délits commis dans les années 60 et 70, cette politique d’asile de la France a été maintenue sans interruption vingt ans durant et dans des contextes politiques divers, se posant ainsi en principe de fait de la République.
Principe qui a pourtant été bafoué une première fois en aout 2002, quand Paolo Persichetti a été remis aux autorités italiennes, puis deux ans plus tard, avec la tentative d’extradition de Cesare Battisti. Aujourd’hui, c’est au tour de Marina d’être incarcérée. Et on voudrait la livrer à un Etat qui instrumentalise les victimes et leur douleur pour construire une justice qui est une vengeance infinie. Car en agitant le spectre de "l’impossibilité d’élaborer le deuil", l’Italie a imposé, en lieu et place des anciennes "parties civiles", le droit absolu et le devoir sacré des victimes à poursuivre indéfiniment leur quête de punition. Alors même que la loi sur le repentir a produit un véritable "marché des indulgences", on a subrepticement aboli le caractère fini de la peine : la possibilité d’une loi d’amnistie est désormais considérée scandaleuse et même l’idée de "préscription de peine" est devenue inacceptable. Marina risque la réclusion à perpétuité pour des faits datant d’il y a 25 ans !
En effet, les tenants de la solution pénale aux conflits sociaux et politiques, continuent à donner le ton en Italie, droite et gauche, société politique et ordre judiciaire confondus.
Pourtant, ce sont ces même gens qui prêchent partout dans le monde, du Rwanda aux territoires palestiniens occupés, en passant par l’Irlande, les vertus de l’oubli et du renoncement à la vengeance aux fins de réconciliation et de paix.
En revanche, dans le cas de cette poignée de gens réfugiés en France, ils considèrent que le temps est comme arrêté, que le crime est imprescriptible.

La machine à punir obsessionnelle et aveugle des Etats italiens et français croit pouvoir broyer tranquillement la vie de Marina. Nous ne la laisserons pas faire.

RASSEMBLEMENT à l’initiative des Féministes : LUNDI 1er oct à 18h30 Place de l’OPERA

Réunions : jeudi 27 sept, mardi 2 et 16 oct à 18h30 au CICP - 21ter rue Voltaire - métro : rue des Boulets

Collectif solidarité pour Marina

Pour éclairer la cellule de Marina de notre solidarité, inondons-la de nos cartes postales :
Marina Petrella - n° d’écrou 932940 - Maison d’arrêt de femmes de Fresnes, Allée des Thuyas - 94261 Fresnes
Participez à la solidarité financière pour la défense de Marina et contre les extraditions :
Chèques ou virements à Janie Lacoste, 67 rue de la Mare 75020 - CCP :
2113776N020 54 (étab : 30041 / guich : 00001)
contact : marinapetrella2007@yahoo.fr
appel pour les signatures : http://www.paroledonnee.info


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette