OCL - Organisation Communiste Libertaire

Accueil du site > 8. Actualités, Tracts et Communiqués > Féministes et LGBT solidaires du combat des Kurdes de Kobanê et du (...)

Féministes et LGBT solidaires du combat des Kurdes de Kobanê et du Rojava

jeudi 9 octobre 2014

Déclaration de féministes et LGBT de Turquie sur la crise dans le Rojava

Nous pouvons feindre que rien ne se passe, mais c’est faux, il se passe quelque chose. Une des expériences uniques de l’histoire des femmes est menacée d’être brisée. Ce n’est pas une question importante seulement pour le peuple kurde, elle l’est aussi pour nous toutes.

Les femmes de Rojava et les femmes combattantes kurdes ont fait une révolution pour une vie alternative possible en s’y engageant à fond et avec enthousiasme. Une vie alternative, non seulement pour les femmes mais aussi pour toutes les minorités, toutes ethnies qui peuvent vivre ensemble de manière pacifique. Et il s’agit aussi d’une alternative au capitalisme et au patriarcat.

L’ISIS massacre toutes les minorités comme les Yézidis, Turkmènes, Chrétiens et beaucoup d’autres au Moyen-Orient. Il y a un mois, les Yézidis de Sinjar ont été massacrés. Avec les Etats-Unis, la Turquie et d’autres puissances, l’ISIS désire mettre fin particulièrement à cette vie alternative que ces femmes ont rendu possible.

Comme nous le savons toutes, lorsque les nazis ont commis le génocide contre les Juifs dans les camps, même si tout le monde n’était pas au courant de ce qui se passait dans l’Allemagne nazie, certains pays savaient et ont choisi de garder le silence à cause de sanglantes tactiques politiques. Israël a tué des milliers de Palestiniens, encore et encore et la dernière fois ce fut le massacre de Gaza. Les puissances internationales ont fermé les yeux sur les crimes de guerre qu’Israël a commis en raison de leurs sanglants intérêts politiques. En 1990, les puissances internationales n’ont rien fait, sauf prétendre qu’ils faisaient quelque chose, quand l’armée serbe violait, tuait et torturait les femmes. Et maintenant, au Moyen-Orient, l’ISIS mène une guerre effroyable. Les membres de l’ISIS sont en train de violer les femmes, de se livrer à des atrocités incompréhensibles contre les femmes. Et les puissances internationales font semblant de faire quelque chose mais, en fait, elles attendent que l’ISIS mette fin à cette vie alternative conduite par des femmes kurdes au Rojava. Ces puissances internationales ainsi que notre pays la Turquie tentent de sacrifier Kobani pour leurs intérêts politiques, et la Turquie va plus loin encore en soutenant directement les membres de l’ISIS. La Turquie veut faire du Rojava une zone tampon en évacuant la population exactement comme Israël l’a fait pour la terre palestinienne. Ironie du sort, ce sont en ce moment des jours de fête dans le monde musulman, mais en réalité il n’y a rien à célébrer dans ces circonstances douloureuses.

Dans toutes les guerres, ce sont toujours la vie et les acquis des femmes qui ont été sacrifiés pour certains intérêts politiques. Nous, les femmes, partout dans le monde, nous ne pouvons pas laisser l’histoire se répéter. Nous devons toutes défendre les femmes kurdes du Rojava, autrement l’histoire de la lutte des femmes ne nous le pardonnera pas. Même si la vie de ces femmes qui ont créé une vie alternative dans le Rojava n’a aucune importance pour les ­États et les puissants, ces vies doivent être une cause pour nous qui luttons pour une vie meilleure pour les femmes.

Il s’agit d’une responsabilité historique pour les activistes des droits des femmes, pour les féministes, pour les personnes LGBT, pour les femmes socialistes et les femmes musulmanes dans le monde entier.

Nous ne pouvons pas continuer à vivre comme si rien ne se passait ! Nous devons élever nos voix contre les massacres perpétrés par l’ISIS contre les femmes kurdes partout où nous vivons, par tous les moyens. Nous devons élever nos voix. Nous devons défendre ces femmes. Nous devons nous soulever !

Féministes et LGBT de Turquie

__

(Traduction : XYZ / OCL)

Note : ISIS : Islamic State of the Iraq and Syria (ou al-Sham = Levant) = EIIL = EI = Da’esh

= = = = =

Campagne de solidarité pour récolter de fonds pour armer les Kurdes ( Action Antifasciste Révolutionnaire de Berlin)

Solidarität mit Rojava – Waffen für dieYPG/YPJ !

Ici : http://arab.blogsport.de/2014/10/03/spendenkampagne-waffen-fuer-die-ypgypj/

(en allemand : mais avec votre meilleur traducteur automatique, il est possible de voir de quoi il s’agit)


8 octobre 2014 - Deux déclarations du mouvement de libération kurde :

« Nous ne reconnaissons pas les ordres de la Turquie »

« Kobabê est partout. Le soulèvement continue »

_ _ _ _ _ _

L’Initiative du Peuple du Kurdistan : Nous ne reconnaissons pas les ordres de la Turquie

Mercredi 8 octobre 2014 - hawarnews

Service de presse

L’Initiative du Peuple du Kurdistan a publié une déclaration appelant le peuple kurde et ses amis à ne pas respecter le couvre-feu déclaré par la Turquie dans le nord du Kurdistan, et à poursuivre leurs actions de solidarité avec Rojava et les protestations contre les attaques sur Kobanê.

L’Initiative déclare que les Kurdes exercent leur droit légitime de protester contre les attaques des gangs de l’EIIL sur Kobanê soutenues par l’Etat turc, en notant que, dans ce contexte, le peuple kurde, de 7 ans à 70 ans, s’est soulevé en signe de protestation dans tout le Kurdistan, en Turquie et en Europe.

« Partout où est notre peuple, il exercera son droit légitime à l’auto-défense contre les attaques. Il doit être bien compris qu’une réponse sera donnée à des attaques contre les membres de notre peuple qui s’est soulevé, quel que soit l’endroit où ils se trouvent et de quelque origine ils soient. », a affirmé l’Initiative.

L’initiative a également souligné que le gouvernement de l’AKP qui a déclaré l’état d’urgence et la loi martiale dans les provinces du Kurdistan par crainte d’un grand soulèvement a l’intention d’empêcher ce soulèvement par des interdictions et sa volonté que les gens restent assis dans leurs maisons, dans le silence, à regarder les attaques sur Kobanê et un possible massacre.

Le communiqué continue ainsi : « En tant que membres d’un mouvement qui a démoli le sanglant régime fasciste du [putch du] 12 septembre [1980], nous déclarons que nous ne reconnaîtrons aucun décret d’état d’urgence ou instaurant la loi martiale. Ces décisions ne sont pas valides et n’ont aucune valeur ni effet sur nous. Les rues, les espaces publics et les campus universitaires sont à nous. Les chambres de torture, des postes de police et les bureaux gouvernementaux sont à eux. C’est ce régime dictatorial et ses membres qui doivent s’asseoir et ne pas sortir dehors ».

« En conséquence, notre peuple de facto ne reconnait pas cette décision et poursuit ses protestations de solidarité contre les gangs de l’EIIL », déclare l’Initiative qui appelle tous les Kurdes à ignorer ce décret, à le vider de son sens et à l’invalider en réalisant des actions ».

= = = = = = =

« Kobanê est partout. La résistance est partout ! »

La KCK : Notre peuple ne doit pas quitter les places et les rues

Mercredi 8 octobre 2014 - hawarnews

Bureau de presse

La Co-présidence du Conseil exécutif de la KCK (Union des Communautés du Kurdistan) a publié une déclaration saluant la résistance de masse du peuple kurde dans le nord du Kurdistan et en Europe qui proteste contre les attaques sur Kobanê et elle envoie ses condoléances aux familles de ces patriotes et révolutionnaires qui sont morts à la suite d’attaques organisées par le gouvernement de l’AKP.

Le KCK appelle la population à poursuivre la lutte, en déclarant : « Notre peuple doit continuer sa lutte juste et légitime jusqu’à la victoire. Les millions ne doivent pas se retirer des rues et des zones de combat, et doivent intensifier la lutte, en étant conscient que tout retour en arrière sera coûteux dans les jours et mois à venir. »

La déclaration de la KCK souligne que les contre-révolutionnaires organisées par le gouvernement de l’AKP ont assassiné de nombreux patriotes et révolutionnaires, qui commémoraient le sacrifice consenti par ceux qui ont résisté aux tentatives de procéder à un massacre dans Kobanê, et qui se sont engagés dans la lutte pour qu’elle soit victorieuse.

La déclaration de la KCK appelle tout le monde à se ressembler et à intensifier la résistance pour Kobanê. Elle poursuit ainsi : « Nous demandons à tout le monde islamique de se joindre à notre noble lutte pour l’humanité contre les gangs de l’EIIL qui sont des ennemis de l’Islam. L’ensemble de notre peuple et de nos amis doivent être conscients que ces attaques génocidaires contre notre peuple à Kobanê ont été développées par l’AKP. Le commentaire d’hier du président turc, Tayyip Erdoğan qui disait « Kobanê va tomber », a été une annonce officielle de l’alliance entre l’EIIL et l’AKP ».

La déclaration se poursuit, tenant l’AKP responsable des groupes djihadistes contre-révolutionnaires organisés dans le Nord du Kurdistan et en Turquie pour attaquer la résistance populaire. « L’AKP persiste dans une politique de génocide, plutôt que de changer sa politique sur Rojava et respecter les valeurs et les acquis du peuple kurde », indique le communiqué.

La déclaration de la KCK se conclut en appelant les populations du Nord du Kurdistan ne pas reconnaître l’état d’urgence imposé, en disant : « Notre peuple doit intensifier sa lutte juste et légitime jusqu’à la victoire. Les millions ne doivent pas se retirer des rues et des zones de combat, et il faut savoir que tout retour en arrière sera coûteux dans les jours, les mois et les heures à venir. Ils doivent consolider leur auto-défense et prendre en main la résistance jusqu’à la victoire, en concluant : ‟ Kobanê est partout, la résistance-soulèvement est partout ” ».


Traduction rapide : XYZ / OCLibertaire


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette